À 19 ans, Adèle Blanchin quitte sa Picardie natale pour aller s’installer à Paris. Elle va alors rapidement croiser le didgeridoo sur son chemin. S’en suit une grande aventure qui va la mener du parvis de Pompidou où elle y jouera pendant plusieurs années pour gagner sa vie jusqu’aux États-Unis pour faire une tournée avec son duo de l’époque « Adèle et Zalem ».

Dans cette interview, Adèle nous raconte son parcours de vie, son lien avec le didgeridoo et sa place dans ce monde très masculin qu’est celui dans lequel on vit (et pas uniquement celui du didgeridoo !). Dans ce moment passé ensemble, on aborde aussi son rapport à la musique. C’est d’ailleurs à l’occasion de la préparation de son futur album qu’elle a accepté mon invitation pour cette interview !

Je vous souhaite une bonne écoute !

Abonnez-vous et soyez au courant des prochains épisodes !

Google Podcast (Android)
Apple Podcast (iPhone)

Suivez et soutenez Adèle Blanchin !

• Soutenez et participez au financement de l’album d’Adèle !
• Visitez la page Facebook d’Adèle
• Visitez sa chaine Youtube

Une vidéo d’Adèle avec son didgeridoo !

Les autres liens cités dans le podcast

• Le premier épisode d’une série de 10 podcasts sur la culture des Aborigènes d’Australie

Le joueur de didgeridoo russe, « Sage » dont Adèle nous parle dans l’interview

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Patrick GARBOUS
Patrick GARBOUS
4 mois il y a

Je ne vais pas être galant : je voudrais tout d’abord féliciter Gauthier pour le choix de ses questions, la manière dont il anime l’interview et bien entendu pour le choix des invités.
Car même avec toutes ces qualités, il faut que l’invité soit à la hauteur. Adèle BLANCHIN est non seulement une artiste que beaucoup d’entre nous apprécient mais est en plus une invitée intéressante à écouter et je dirais même passionnante lors du sujet délicat des joueuses de didgeridoo par rapport à une partie de la culture aborigène.
Pour résumer, comme l’ont écrit Elisabeth et Karl, merci à vous deux et j’ajouterai ce petit mot pour Adèle B. : continuez à nous enchanter.

karl richard
karl richard
4 mois il y a

Mes remerciements à vous deux également. Une belle interview ou on découvre un peu plus qui est Adèle. J’ai hate d’écouter l’album !!

Elisabeth Blanc
Elisabeth Blanc
4 mois il y a

Merci à vous deux ! 🙂