Vouloir apprendre à jouer du didgeridoo est une belle aventure ! Mais ce choix engendre rapidement des questions dont une particulièrement : « Mais au fait… Qu’est-ce que je dois acheter comme didgeridoo pour commencer ?! ». Alors on lance une rapide recherche sur internet et on tombe devant des listes de matériaux et de prix en tous genres. Comment choisir son didgeridoo dans cette jungle de bouts de bois ? Au-delà des clichés et des idées reçues, suivez-le guide, je vous ai débroussaillé le chemin ! (lire aussi : attention aux didgeridoos pas chers)

Le Tube PVC : un didgeridoo économique !

didgeridoo PVC de un mètre de long

Certes ça ne fait pas rêver… Mais c’est la solution idéale si vous cherchez à essayer le didgeridoo sans vous ruiner. Je le conseille à tous mes élèves débutants. Rappelez-vous : un didgeridoo est juste un tube ! Alors pourquoi pas un PVC ?  Celui-ci a deux grands avantages :

  • son prix. Il est imbattable avec un coût aux alentours de 3,5 € maximum (!)
  • sa disponibilité. Vous le trouverez dans n’importe quel magasin de bricolage partout dans le monde.

Les dimensions idéales sont un diamètre de 30/32mm pour une longueur entre 1 mètre et 1 mètre 20 environ. Ce dernier critère joue sur la hauteur de la note : plus le tube sera long plus le son sera grave, plus il sera court plus le son sera aigu. Si vous passez au-delà de ces dimensions vous risquez d’avoir une note trop extrême pour commencer. Une fois le tube acheté vous n’avez qu’à poncer une des deux extrémités pour arrondir les angles afin de ne pas vous blesser en jouant… Et c’est tout ! Votre didgeridoo est maintenant prêt. Facile non ? 🙂
Une petite astuce : préférez le PVC haute pression de couleur gris foncé. Son épaisseur vous offrira un son plus soutenu que le PVC classique.

 

Le didgeridoo en plastique : un bon compromis

didgeridoo en plastique décoré

Si vous n’êtes guère enchanté à l’idée de souffler dans un tube PVC aux allures de tuyaux d’évacuation alors n’ayez crainte tout n’est pas perdu ! Il existe un autre type de didgeridoo en plastique qui a l’avantage d’être décoré. Son prix est un peu plus élevé (comptez 35 €) mais reste très abordable pour commencer à apprendre le didgeridoo. C’est, à mon sens, le didgeridoo le plus motivant car il donne la sensation d’avoir un instrument plus élaboré pour une moindre somme, de plus la qualité du son est bien meilleure que le PVC. Il existe cependant une petite fragilité sur cet instrument : l’embouchure en plastique est très fine et craint les chocs. Soyez donc particulièrement vigilant quand vous le manipulerez. Au-delà de ça, c’est à mon sens le meilleur rapport qualité / prix sur le marché des instruments d’entrée de gamme. Vous pouvez le trouver soit chez :

  • Djoliba.com à un prix défiant toute concurrence, en revanche le design est un peu moins soigné,
  • ou bien chez les éditions Lugdivine qui ont un modèle plus esthétique mais légèrement plus cher.

Il en faut pour tous les goûts !

Djoliba et Lugdivine : achetez chez des passionnés

Je vous recommande vivement ces deux magasins et revendeurs en ligne. L’un est situé à Toulouse (Djoliba) et l’autre est à Lyon (Lugdivine). Ils sont les deux passionnés par leur métier et font un excellent travail. Je précise que je ne gagne rien à vous les recommander. Je trouve ça chouette d’encourager des passionnés.

Le bambou : le choix du naturel

didgeridoo artisanal en bambou noirci

Nous quittons maintenant les produits de synthèse pour arriver à des didgeridoos plus naturels… Au revoir pétrole bonjour nature ! Mais attention ici encore il y a un piège. Il existe deux sortes de bambous : les industriels et les artisanaux. Les premiers se trouvent dans la plupart des magasins de musique, je ne vous les conseille pas car ils ont tendance à travailler avec le temps et finissent par fendre. Les seconds sont fabriqués par des passionnés et offrent une bien meilleure qualité. Leur son est bon et surtout ce sont des didgeridoos stables qui ne fendent pas. Le bambou artisanal est un bon moyen, pour un prix encore abordable (60 €), d’avoir un didgeridoo de qualité et de matière noble. Cependant il reste difficile à trouver. Il vous faudra donc frapper aux bonnes portes comme celle de David Defois qui en fabrique en Bretagne (expédition dans toute la France).

L’agave americana : une gamme au-dessus

didgeridoo en agave poncé et vernis

L’agave americana est un cactus originaire d’Amérique du Nord que l’on trouve aujourd’hui sur la côte méditerranéenne et de manière générale sur tous les continents. Chaque année, il produit une fleur qui peut atteindre 4 mètres de hauteur ! Vous vous imaginez bien qu’il n’a pas fallu longtemps aux mordus de didgeridoo pour transformer cette fleur en un joyeux biniou ! L’intérieur poreux se retire facilement et offre une vraie légèreté une fois l’instrument terminé. Ce poids plume permet une prise en main très confortable. Ce type de didgeridoo est plus cher que les autres précités mais la qualité va avec. Il vous faudra compter un prix aux alentours de 400 €. Certes c’est un tarif bien au-dessus du reste, mais les agaves font la charnière avec les instruments haut de gamme. Encore une fois attention, les didgeridoos en agaves sont fabriqués un peu partout dans le monde mais ne sont pas tous bons ! Voici quelques adresses où vous pouvez commander les yeux fermés : Véfoun et Didgeridoo-Passion.com.

Conclusion : aimer son instrument avant tout !

Comme vous pouvez le voir il y existe une multitude de didgeridoos (il en existe beaucoup d’autres !). Cependant au-delà de tous ces critères, gardez en tête que l’essentiel reste de vous amuser en jouant. C’est un classique mais on l’oublie vite.

J’ai commencé à jouer en 2001 sur un teck, un didgeridoo que mes chers parents m’avaient offert à Noël. Je l’aimais cet instrument. Je trouvais ces harmoniques incroyables et je ne comprenais pas pourquoi chaque jeudi soir, quand je l’emmenais à l’association de didgeridoo absolument personne ne le jouait…

Il m’aura fallu du temps pour comprendre qu’il était tout simplement mauvais !

Mais à l’époque il était le meilleur à mes yeux et c’était là le principal. Il m’a permis de progresser et m’a donné la passion du didgeridoo, que demander de plus ?

Et vous, sur quoi jouez-vous ? Sur quel type d’instrument avez-vous commencé ? N’hésitez pas à partager votre expérience ou à poser des questions dans les commentaires ! 

Share This
X