Améliorez votre son au didgeridoo grâce à la pression

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Partager sur whatsapp
Partager sur email

La pression est souvent sous-estimée par les joueurs de didgeridoo. Quel dommage ! Car elle est l’un des piliers de votre son et la négliger reviendrait à construire une maison sans fondations.Dans cette vidéo, je vous propose de regarder de plus près ce qu’est la pression, ce qu’elle apporte à votre son et enfin je vous donne un exercice pour vous permettre de trouver rapidement la pression juste !

Qu’est-ce que la pression ?

La pression est le résultat de deux facteurs :
• l’air que vous soufflez à l’extérieur avec vos poumons
• et l’air que vous retenez à l’intérieur en pinçant vos lèvres plus ou moins.
La pression est donc la rencontre de ces deux forces. Ce sont les deux molettes de réglages pour augmenter ou descendre la pression.

Qu’apporte la pression dans le didgeridoo ?

Et bien, on pourrait dire… tout ! En effet, tout part de la pression : un bon bourdon, de bonnes harmoniques, des attaques franches, mais aussi un son qui remplit la pièce. Un son qui n’aura pas de pression sera pauvre et aura peu de présence.
Pour voir si vous avez une bonne pression, retenez bien la chose suivante :
• Si votre son a trop de basses alors vous manquez certainement de pression. Pincez un peu plus vos lèvres et soufflez un peu plus fort, cela devrait vous aider.
• Si en revanche votre son semble étriqué et nasillard, c’est que vous pincez certainement trop les lèvres ou que vous ne soufflez pas assez fort.

Souvenez-vous, la pression est un équilibre entre l’air que vous soufflez (dynamique du souffle) et l’air que vous retenez (pincement des lèvres). Si vous comprenez ça, vous avez tout compris !

Un exercice pour trouver la pression juste

Pour sortir la pression juste et donc un bon son, suivez ces étapes :
commencez en partant de votre son de base comme à votre habitude.
Puis augmentez le volume sonore en soufflant progressivement plus fort. Laissez bien vos lèvres vibrer et se mettre en place. Encore une fois, le but est de trouver le juste équilibre dans trop forcer.
Lorsque vous commencerez à entendre les mouvements de langue (les harmoniques) dans votre son alors vous saurez que vous êtes sur la bonne voie. Votre pression sera alors adaptée à la note de votre instrument ! Bravo !
Plus un didgeridoo sera grave, plus il faudra jouer détendu, plus il sera aigu, plus il faudra pincer ses lèvres et souffler plus fort.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Partager sur whatsapp
Partager sur email

À propos de l'auteur

Gauthier Aubé

Gauthier Aubé

Ami.e.s du didgeridoo bonjour ! Je m'appelle Gauthier Aubé et je suis le fondateur de Wakademy, l'école française du didgeridoo. Si vous vous demandez comment Wakademy peut vous aider à progresser au didgeridoo, je vous invite à visiter cette page. D'ici là, longue vie au souffle ! 💫

On continue la lecture ? 🤗

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Christophe
2 années il y a

Et tout ça sans se mettre la pression !

Babu
Babu
4 années il y a

Tellement vrai ! et indispensable pour jouer un yidaki correctement ; )

X